7 C
Antwerp
26 septembre 2018

Trees Paelinck: Des talents au service de la diversité réelle
T
.

En Belgique, il y a 27,9 % de femmes présentes dans les conseils d’administration. En 2015, elles étaient 15,2 %. Une augmentation intéressante certes mais insuffisante au vu des résultats business constatés au sein des entreprises pouvant compter sur un board diversifié. 

Très récemment, Women on Board et Profacts ont mené une étude sur les raisons conscientes et inconscientes qui impactent le leadership féminin. La conclusion principale est que, oui, il y a des raisons inconscientes liées à notre éducation qui font qu’un entrepreneur, un chirurgien ou un CEO est par défaut représenté sous les traits d’un homme. Mais l’excellente nouvelle consiste dans le fait que l’expérience gomme ces idées préconçues. Concrètement, un homme qui a eu une femme comme patronne, manager ou chef de département ne présente plus ces biais inconscients.      

Quelle est donc la solution pour tendre plus rapidement à une répartition homme –  femme plus équilibrée au sein des conseils d’administration de nos entreprises? Les CEO! Et plus spécifiquement leur liste de priorités. En effet, si les CEO ont la diversité comme point clé du développement de leur entreprise, avec un plan d’action concret et des KPI’s (Key Performance Indicator, ndlr.) dédiés, beaucoup plus de femmes seront présentes au niveau exécutif des entreprises et logiquement, plus de femmes accèderont à des positions au sein de conseils d’administration.

Un aspect clé de la vie des affaires que les femmes devraient mettre en priorité dans leur agenda est le networking. Les hommes sont depuis toujours très présents via les cercles d’affaires qui leur étaient d’ailleurs souvent réservés. Se montrer et rencontrer des hommes et des femmes actifs dans le monde du business est encore un domaine d’amélioration pour les femmes. Mais cela évolue dans le bon sens. Des cercles d’affaires féminins voient le jour régulièrement. Plus important, des cercles d’affaires mixtes sont de plus en plus prisés par les femmes. Elle est là la vraie diversité: être ensemble, hommes et femmes, d’horizons différents et pouvoir échanger expertises, expériences et visions autour de sujets qui sont clés pour le monde des affaires comme l’entrepreneuriat, l’innovation…

Un aspect clé que les femmes devraient mettre en priorité dans leur agenda est le networking.

Notre mission consiste à encourager l’accès des femmes aux postes d’administration des entreprises belges, publiques et privées. Comment? Via la création d’un pool de talents susceptibles d’intégrer un conseil d’administration et y donner facilement accès aux entreprises belges en quête d’administratrices. En effet, notre pool de talents est composé de plus de 275 femmes motivées, expérimentées et actives dans des secteurs aussi variés que l’industrie, le FMCG (biens de grande consommation, ndlr.), l’agroalimentaire, la chimie, le pharmaceutique… De cette façon, beaucoup de femmes travaillent à conquérir une place significative dans le monde du business et font de notre label qualité une réalité de plus en plus concrète.

Texte Trees Paelinck, General Manager Women On Board

Lire plus.

Nathalie Crutzen: La ville de demain sera « smart »

Il y a vingt ans, de grands réalisateurs hollywoodiens imaginaient la ville du futur: une oasis technologique, peuplée de robots intelligents et de voitures volantes. Même si, aujourd’hui, ces visions ne s’avèrent plus si utopiques que cela, c’est surtout le concept de Smart City qui semble apparaître comme l’idéal à atteindre pour nos villes.

Une seconde résidence, mais pas à n’importe quel prix

Selon le bureau WES Research & Strategy, 170.000 Belges possèderaient une seconde résidence. Les pays les plus prisés sont la France et l’Espagne. Avant de se lancer, mieux vaut se poser les bonnes questions et se faire conseiller par des professionnels.

Comment sauver les restes alimentaires?

Quand il s'agit de nourriture, que préfèreriez-vous en faire: la savourer ou la gaspiller? Logiquement, personne ne veut jeter la moitié du contenu de son réfrigérateur à la poubelle et pourtant nous sommes presque tous coupables. Mais est-ce que vos aliments n'auraient pas droit à une seconde vie?

Claire-Anne Sevrin,: Écrans en veille – enfants en éveil

De nombreuses recherches démontrent et confirment aujourd’hui les dangers de la télévision plus particulièrement pour les enfants de moins de 3 ans. Ceci est compréhensible au regard du développement des enfants.

Pierre-Frédéric Nyst: Le défi de la retraite pour indépendants

Pour s’assurer une retraite digne, l’indépendant dispose à présent d’outils efficaces. Il faut cependant poursuivre l’amélioration de la pension légale. La réforme en cours doit aboutir pour rendre le système existant pérenne, mais aussi équitable.

Alain Coumont: « Consommer bio, c’est le minimum syndical qu’on peut faire »

Fondateur du célèbre Pain Quotidien en 1990, Alain Coumont, 57 ans, est un précurseur du bio. Rencontre avec ce restaurateur belge atypique qui a transformé et révolutionné les boulangeries, en faisant d’elles des endroits aussi conviviaux qu’utiles.

Archief.

Nathalie Crutzen: La ville de demain sera « smart »

Il y a vingt ans, de grands réalisateurs hollywoodiens imaginaient la ville du futur: une oasis technologique, peuplée de robots intelligents et de voitures volantes. Même si, aujourd’hui, ces visions ne s’avèrent plus si utopiques que cela, c’est surtout le concept de Smart City qui semble apparaître comme l’idéal à atteindre pour nos villes.